Le Fort d'En Tal
Historique:

 

Suite à un regain de tension avec l'Angleterre sous Louis-Philippe, la commission mixte de défense des côtes de 1841 établit un plan cohérent et ambitieux  

 de construction d'une multitude de batteries disséminées tout au long des côtes de France. Ce corps de garde modèle 1846 en est l'application la plus tangible.

Construite en 1857, cette batterie doit pouvoir accueillir 6 pièces d'artillerie, 3 canons de 30 et trois obusier de 22.

le réduit pouvant abriter 60 hommes est défendu par deux obusiers de montagne (12) ce qui oblige le renforcement des voûtes et maçonnerie pour résister à l'ébranlement des tirs.

Pour le dissimuler, des mètres cubes de sable sont remués pour former un épaulement en forme de carré étoilé.

La batterie interdit un débarquement sur les plages nord et est sur 180 ° et croise ses feux avec le Fort central et la batterie du Beniguet.

 

 

La batterie est déclassée à la fin du XIX ème siècle et revendue.

Mes arrières grands parents, après l'avoir louée pendant plusieurs années l'achetèrent en 1918.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now